Haut-Doubs. Olivier Gallois, président du Comité Départemental de Spéléologie du Doubs

Que se passe-t-il sous nos pieds et l'exploration de ce monde méconnu du grand public est-elle vraiment utile? Le responsable départemental nous en dit plus sur ce qu'est la spéléologie, sport à part entière, indispensable pour la collectivité.

827

La spéléologie est-elle très pratiquée dans le Doubs ?

La spéléologie dans le Doubs c’est plus de 210 fédérés, tous bénévoles, répartis dans 12 clubs. Quant au Comité Départemental de Spéléologie du Doubs, il a été créé il y a près de 45 ans et c’est l’interlocuteur des spéléologues et des groupements sportifs du département. Le département du Doubs a la particularité d’être quasiment entièrement karstique. Et avec ses plus de 6000 phénomènes karstiques sur tout le territoire, cela en fait un terrain de jeu idéal pour les amoureux d’aventure, d’activités de pleine nature et de beauté souterraine !

Pourquoi le monde souterrain vous attire-t-il ?

En surface, il n’y a presque plus de territoires vierges à explorer. Pourtant des territoires restent encore à découvrir, et le milieu souterrain en fait partie ! La spéléologie est avant tout une science où le côté sportif n’est pas une finalité en soi, mais un moyen aux explorations, découvertes et études. Chaque année, les spéléos doubiste découvrent de nouvelles galeries, cet « attrait de l’inconnu » et hument ce parfum unique et grisant de la « première », « mettre la main où l’Homme n’a jamais posé le pied ! »

Mais est-ce vraiment utile ?

On nous dit parfois : Mais qu’est-ce que vous allez bien faire sous terre ?
Nous répondons : La spéléologie est la rare activité de plein air qui sert la collectivité et qui devrait être reconnue d’utilité public, et on le prouve. Les spéléologues, en contact étroit avec les éléments naturels, (eau, roche, faune,) sont des observateurs de premier ordre et par conséquent, accumulent d’innombrables informations sur le karst. Ils contribuent activement à l’exploration et à l’étude du sous-sol et des circulations d’eaux souterraines et sont les seuls à réaliser des topographies des réseaux souterrains. Leur travail obscur serait à classer « d’utilité publique » tant les utilisations de leurs travaux par la collectivité publique sont nombreuses.

Vous avez quelques exemples ?

L’exemple le plus emblématique est sans doute la publication de l’Inventaire Spéléologique du Doubs, en 5 tomes, un travail colossal, réalisé entièrement par les spéléos bénévoles, publié par le GIPEK (Groupement pour l’Inventaire et la Protection du Karst). Cet ouvrage de référence déjà reconnu par les administrations et les bureaux d’études concernés par la protection de l’environnement, constitue un remarquable outil de synthèse tout particulièrement pour l’aménagement du territoire. Les spéléos continuent de publier leurs études du massif jurassien en particulier via le bulletin « le Karst Comtois » que l’on peut dénicher chez tous les bons libraires et sous : https://boutique.gipek.fr/. Avec l’évolution climatique, gageons que les apports de la spéléologie dans la connaissance des eaux souterraines karstiques seront les enjeux de demain.

Comment sortir la spéléologie de l’ombre ?

Depuis 2002, la spéléologie a ses journées nationales qui se déroulent le premier week end d’octobre. La Fédération Française de Spéléologie demande aux spéléologues de se mobiliser pour lever le voile sur leur passion pour le moins obscure. Dans le Doubs, début octobre, se sont déroulées plus de 4 opérations « grottes ouvertes » avec pluss de 1000 participants ! Ces manifestations entièrement gratuites proposent aux visiteurs, le temps d’un week-end, de découvrir un monde méconnu et fascinant. Sans compter que la discipline est multi-facette (passionnés de photos, amoureux des bébêtes qui vivent sous terre, explorateurs et aventuriers dans l’âme, géologue, … ou simplement adepte des sports intelligents et sans compétition). Et pourquoi pas de donner l’envie de rejoindre notre passion !

 

ENCADRE

La spéléo, pourquoi pas vous ?

Pratiquer la spéléologie, c’est participer à la découverte, la connaissance et à la préservation des milieux souterrains incluant certains enjeux relatifs aux ressources en eau.

Sentinelles, contemplateurs, explorateurs, experts ou encore formateurs, les spéléologues pratiquent leur sport en bonne intelligence : ils participent activement à la protection et à la valorisation des milieux qu’ils parcourent et prennent plaisir à le partager, en France comme à l’étranger.
Le monde souterrain, encore si peu connu, constitue l’unique habitat de certaines entités biologiques, conserve les vestiges les plus anciens de l’humanité. Ce cocon si massif et pourtant si fragile protège également certaines des plus belles sculptures de la nature.

Pour trouver un club près de chez vous : https://www.speleo-doubs.com/