Pontarlier. La saison numérique s’installe dans le Haut-Doubs

La saison numérique pilotée par le Département dynamise la saison culturelle 2024 dans le Haut-Doubs et se déroule jusqu’à la fin du mois de mars.

227

Depuis une dizaine d’années, le département du Doubs a créé les saisons culturelles. Chacune d’entre elles correspond à nos quatre saisons et pour 2024 l’hiver démarre avec la saison numérique suivie du printemps avec “le printemps des amateurs, l’été avec “Résidence d’artiste” et l’automne avec “patrimoine commun”. Grâce à ce dispositif, la ville de Pontarlier est partenaire pour la deuxième année de l’événement organisé par la Sarbacane et l’association Nouvelles Formes. Démarré l’année dernière avec un investissement de 4000 € de la part de la commune, ce partenariat évolue et la ville a souhaité s’investir plus cette année en proposant la mise à disposition de locaux, de personnel mais également un gros travail sur la communication. Dans le cadre de cette saison numérique, la Sarbacane développe des partenariats artistiques déployés sur le territoire du Haut-Doubs et notamment sur les territoires ruraux avec la mise en action des médiathèques et des bibliothèques.

Que trouve-t-on pendant la saison numérique ?

C’est l’occasion de mettre à l’honneur les technologies numériques au service des propos artistiques mais également de s’adapter aux nouveautés numériques et à son public, tout en offrant un panel d’ateliers ludiques, accessible aux enfants comme aux parents expliquent Salem Aounit, référent instructeur acteurs ressources développeur « Saisons » numérique & Patrimoines Communs. Une expérience interactive et artistique a été installée à la chapelle des Annonciades pour vivre un moment unique, en posant, simplement son doigt sur un slot, (sorte de tube qui capte les battements du cœur), l’oeuvre se met à bouger à changé de couleur et à traduire les battements du cœur en musique. L’occasion de découvrir des spectacles accompagnés par des hologrammes ou des livres pop-up connectés à des QR codes ou encore des ateliers de création en réalité virtuelle. Une ouverture sur le monde numérique qui a démarré en janvier et se terminera en mars.