Sécurité renforcée pour la fête de la musique 2024

À l’occasion de la fête de la musique 2024, la ville de Besançon lance un appel à la participation. L'édition est aussi marquée par le plan Vigipirate.

248
RÉSEAUX - FETE DE LA MUSIQUE

La ville de Besançon lance un appel à la participation, afin d’inciter les artistes locaux à se produire le 21 juin prochain lors de la fête de la musique. La municipalité conseille et redirige les gens qui souhaitent jouer vers des scènes, des spots, des bars / restaurants où ils pourront se présenter devant un public. L’adresse pour postuler : fete.musique@besancon.fr. Les associations locales seront comme toujours au cœur de l’évènement. La ville peut également fournir des moyens financiers et logistiques.

La salle de concerts La Rodia proposera aussi une programmation sur sa terrasse en bord de Doubs. Avec un concert pour les enfants à 18h animé par Didjier Corrèze et une prestation électrique du groupe de métal Born Again, plus tard dans la soirée. Aussi et comme chaque année la Citadelle organise « La Citadelle chante » en partenariat avec la DSDEN du Doubs, du lundi 17 au vendredi 21 juin. Elle accueillera plus de 1000 enfants, toute la semaine de 10h à 12h pour des chants en lien avec des thématiques liées aux enjeux sociétaux, environnementaux actuels.

Soirée recentrée

Cette édition 2024 sera marquée par des impératifs obligatoires, en raison du plan Vigipirate. Christelle Henry, chargée de mission dans le secteur culturel pour la ville de Besançon nous dit : « Nous sommes dans l’obligation de situer l’ensemble des activités dans un périmètre sécurisé et imperméable ». Le stationnement sera interdit dès 15h sur ces lieux. Un déploiement important d’agents municipaux et de policiers sera effectué sur l’ensemble de la zone. La vente d’alcool dans l’espace public ne sera pas autorisée, les gens devront consommer dans les bars, les restaurants…

5 scènes principales au centre-ville, ce qu’on sait de la programmation :

⇒  La place de la Révolution nouvellement végétalisée, comme traditionnelle grande scène, tenue par le Bastion avec une programmation rock.

⇒  L’association ASEP organisera sa scène hip-hop, en collaboration avec des écoles de musique et de danse bisontine, sur l’esplanade des Droits de l’Homme.

⇒  Un nouveau binôme d’associations Basslime et Le Thé Chaud élaboreront la programmation de la scène électro sur la place Pasteur.

⇒  L’association Uppertone, se chargera de sa scène de reggae, installée sur la promenade Granvelle.

⇒  Le square Saint-Amour devrait accueillir des orchestres d’harmonie.

 

Christelle Henry espère « un moment privilégié pour les jeunes, c’est important qu’ils s’amusent ». Elle souligne ensuite l’effort des associations et leur souhaite de profiter de ce moment « où elles ont une vitrine du travail qu’elles fournissent toute l’année ».