Un philosophe franc-comtois publie deux livres sur… le trou

Alors pour être original, ce sujet l’est ! Même si elle peut paraître légère, la réflexion du philosophe franc-comtois Lionel Rebout est tout à fait pertinente. Après la lecture de ses deux livres, vous ne verrez plus les trous de la même manière… enfin…

282
1ère de couverture du livre « Courbet. Propos sur le trou ». Crédit : Éditions Phanères.

Publié aux éditions Phanères, le livre « Courbet. Propos sur le trou », fait suite à un autre livre (collectif) ; « Qu’est-ce que le trou ? », magnifiquement illustré par des photographies de Stéphane Godin. Deux ouvrages complémentaires qui sont l’occasion de creuser une réflexion autour des trous, loin de l’image grotesque que l’on pourrait en avoir.

« Le trou, c’est un sujet sérieux contrairement à ce que l’on pourrait imaginer », confie Lionel Rebout, docteur en philosophie.

 

« La vie a inventé le trou »

« J’ai envie de dire que c’est la vie qui a inventé le trou. Dès les premières cellules pour se développer elle-même, et continuer à se prolonger, à exister, à se complexifier. Dès qu’on fait quelque chose de complexe, très souvent, il y a un trou ! », ajoute le philosophe. Alors jusque-là, tout ça peut paraître abstrait. Mais réfléchissons deux minutes. Il a raison ! « Le trou, on ne le voit pas. On ne voit pas tous les services qu’il peut nous rendre et pourtant, il est partout : dans les maisons, dans les voitures, dans tous les objets qui nous entourent… ». Et dans la région, les trous sont présents en quantité. Pensez aux cavités par exemple.

 

Les trous de Courbet

Au premier abord, le lien n’est pas évident… « En cherchant, je me suis aperçu qu’une œuvre sur dix de Courbet a un rapport avec le trou », argumente l’auteur du livre. Il y a bien sûr le Puits noir, mais aussi L’Origine du monde et Un enterrement à Ornans. Le passage d’un trou à un autre… en somme, l’histoire de la vie…

 

Des livres qui inverseront votre regard sur le monde pour mieux le comprendre.