Besançon. 24h du temps une épopée de 10 ans

Le 22 et 23 juin, c’est le temps de l’innovation sous les arches du Palais Granvelle. L’édition 2024 des 24h du temps souffle les 10 bougies d’un événement incontournable de la capitale du temps.

293
Le palais de la Renaissance pour la renaissance d’une filière d’excellence

C’est tout l’univers de l’horlogerie française qui se donne rendez-vous à Besançon. Des marques prestigieuses, des artisans passionnés, des collectionneurs curieux, des laboratoires de recherche dans l’infiniment petit, les 24h du temps célèbrent la vitalité et le dynamisme  d’une filière industrielle et artistique qui progresse d’année en année.

Un écosystème franco-suisse valorisé et reconnu par l’inscription en 2020 des « savoir-faire horlogers de l’arc jurassien » sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité.

Les créateurs dans l’air du temps

LIP acte la renaissance du célèbre calibre T18, avec un remontage manuel contemporain. PEQUIGNET fête les 40 ans de son iconique Moorea en présentant la réédition de modèles historiques. HUMBERT-DROZ poursuit ses propres créations et accélère son partenariat d’assemblage du G100, un mouvement automatique conçu par la manufacture suisse Lajoux-Perret.

Pour la première fois, le maroquinier franc-comtois Jean Rousseau sera présent avec son savoir-faire exceptionnel de 70 ans. D’autres créateurs figurent cette année au catalogue des 24h du temps : Baillod, une sensation horlogère suisse de produits haut de gamme mais accessibles ; Thomas Karbiche, des montres à l’empreinte carbone réduite ; Kinable et ses marques sportives, spécialistes des montres étanches assemblées en France.

Les espaces UTINAM

La marque Bauhaus Walter Gropius présente des montres colorées issues du mouvement esthétique et architectural du début du XXe siècle. Meister Singer nous indique l’heure avec une seule aiguille et les garde-temps Elka évoquent l’esthétique pure et élégante des années 60.

La technologie est au cœur avec la montre à cœur de silicium de SilMach, une révolution horlogère imaginée à Besançon et récompensée au CES de Las Vegas en 2024.

Le village de l’innovation

L’horlogerie, c’est l’innovation perpétuelle ! Des acteurs bisontins font tourner les rouages du futur. De multiples démonstrations ludiques convient les visiteurs à la découverte des technologies les plus innovantes. Faire une battle contre une horloge atomique avec les équipes de recherche de Femto-St ou créer une voix quantique par des interférences amplifiées par un synthétiseur ou encore entrer au cœur d’une horloge comtoise d’édifice grâce aux casques de réalité virtuelle pour une plongée dans l’univers des rouages horlogers.

Le laboratoire Femto-St repousse en permanence les limites de la miniaturisation. Ses équipes de nanorobotique ont créé la plus petite maison du monde. Invisible à l’œil nu, elle a la taille d’un cheveu. Chaque visiteur a la possibilité de réaliser un pliage origamique à l’échelle 1/1000e. On peut aussi y découvrir le plus petit personnage animé en volume au monde, d’une hauteur de…300 microns !

A Besançon, le monde s’inscrit dans l’infiniment petit pour un territoire infiniment grand.

Neuchâtel, invitée d’honneur

La Ville de Neuchâtel est jumelée avec Besançon depuis 50 ans. L’inscription des savoir-faire horlogers de l’arc jurassien franco-suisse, permet de découvrir quelques fleurons de l’industrie et de la recherche en mécanique horlogère de la capitale du canton suisse. Musée d’art et d’histoire, école d’horlogerie, la culture et l’industrie suisse s’exposera à Besançon.

Jeux, conférences, bourse horlogère, vente aux enchères, le weekend du 22 et 23 juin va offrir du temps au temps et affirmer encore plus la place de Besançon comme capitale du temps.

Yves Quemeneur