Besançon. Hacking Health Besançon passe à la vitesse supérieure

Le marathon de l’innovation en santé fête son huitième anniversaire. La nouvelle édition se déroulera du 18 au 20 octobre 2024. En 48 heures, les projets pour améliorer la santé ou le confort des patients réunissent étudiants, chercheurs, patients dans une effervescence collective qui peut conduire à des applications industrielles.

178
Samuel Limat Président de la Commission Médicale d'Etablissement du CHU de Besançon, Emmanuel Luigi Directeur général adjoint du CHU, Christophe Dolet Directeur et fondateur du Hacking Health Besançon, Laurent Larger Président de FC'Innov, Anne Vignot Présidente de Grand Besançon et Macha Woronoff Présidente de l'Université de Franche-Comté ©YQ

Le Hacking Health fondé à Montréal, a essaimé autour de la planète. L’événement bisontin compte parmi les plus dynamiques, selon Luc Sirois, co-fondateur de l’opération. C’est aussi grâce à Christophe Dolet qui a initié il y a 8 ans le Hacking Health à Besançon.

Il est organisé conjointement par la CHU de Besançon, Grand Besançon Métropole, l’Université de Franche-Comté et la Fondation FC’Innov. Dans l’attente du prochain marathon d’innovation en santé, un show-room de certains des projets des sessions précédentes, présentait « Unimotion » l’assistance électriques aux fauteuils roulants traditionnels, ou « Baby 3 Mo » une application d’aide à la vidéo pour identifier précocement d’éventuels troubles de la motricité chez les nouveaux-nés.

C’est véritablement l’intelligence collective et l’intelligence artificielle au service des patients et/ou des aidants.

« Le Tube à Essais », une étape importante dans le développement du Hacking Health Besançon

L’association va créer une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC) pour accélérer le développement des projets en santé et leur permettre un niveau de maturité suffisant pour leur commercialisation.

Le but est également de stimuler « l’open innovation » et fédérer une communauté en s’appuyant sur un écosystème efficace sur le territoire bisontin. Enfin, cette SCIC va mieux accompagner les entreprises et établissements de santé dans leur créativité.

« Le Tube à Essais » va s’installer prochainement dans les locaux de Bioinnovation, au cœur de Temis Santé. C’est Lucie Rubagotti qui a en charge le développement du projet qui bénéficie du fonds de confiance de France Active, la Région Bourgogne Franche-Comté et de la Banque des Territoires.  Lucie Rubagotti a intégré l’an passé l’équipe du Hacking Health. La jeune cheffe de projet a vocation à prendre la relève progressivement de Christophe Dolet.

Un nouveau diplôme universitaire

« Le Tube à Essais » entend valoriser l’expertise du Hacking Health qui a servi de catalyseur pour briser les frontières entre les disciplines. Ce sera fait avec la création d’un diplôme universitaire en collaboration avec l’Université de Franche-Comté.

Le DU « Accompagner/développer l’innovation en santé » s’adressera en priorité aux salariés des établissements et associations de santé. La formation d’une centaine d’heures donnera les clés pour aborder toutes les phases de l’innovation en santé et faire émerger de nouvelles idées. Ce diplôme universitaire devrait ouvrir à la rentrée 2025.

Voulu par Jean-Louis Fousseret, l’ancien Maire de Besançon, Temis Santé sera désormais le lieu de l’innovation thérapeutique et de la production des médicaments innovants. Le Marathon annuel en santé Hacking Health participe activement à cette effervescence qui fera de Besançon la capitale des thérapies de demain.

Yves Quemeneur