Haut-Doubs. Les mobilités sont douces à Orchamps-Vennes

Pas moins de 17 services ou activités publiques sont connectées par ce chemin piéton et cyclable sur une longueur totale de 1,7 km au cœur du village.

165
Les élus ont voulu une voie à la fois pratique et agréable.

Tout a commencé en 2014 quand les élus se sont penchés sur l’avenir de tous les bâtiments publics propriétés de la commune. Nombreux et dispersés, ils ne permettaient pas de proposer une localisation cohérente, au centre-ville, comme l’explique le maire Thierry Vernier : « A l’issue d’un important travail préparatoire, nous avons donc décidé de réhabiliter certains et de revendre ceux trop excentrés afin de concentrer nos services publics au cœur du village dans des locaux mutualisés et accessibles ». A l’époque, même si les modes doux de déplacements n’était pas encore aussi présent dans les discours, le conseil municipal d’Orchamps-Vennes pousse son idée plus loin en sa réflexion afin de permettre aux habitants de déambuler facilement et en toute sécurité dans le centre de la commune, que l’on soit à pied ou à vélo. « Le chantier a été réalisé en 4 phases après avoir convaincus des propriétaires privés de nous vendre bien souvent juste quelques mètres carrés ».

Du stade au théâtre en passant par le boulodrome ou le terrain multisport et skate Park mais aussi la gendarmerie, les écoles, la bibliothèque, ou la future mairie qui se trouvera dans l’ancien presbytère… Une piste avec enrobé, aux abords végétalisés, et d’une largeur de 1,5m pour répondre aux besoins des personnes à mobilité réduite. Sans oublier un passage sous la route départementale pour garantir une sécurité optimale.

Des abris pour vélos ont même été ajoutés à certains endroits stratégiques pour rendre ce mode de déplacement encore plus attractif et faciliter la vie de ceux qui l’adopte.

Les mobilités douces sont donc d’ores-et-déjà privilégiées à Orchamps-Vennes, un déploiement qui ira bien au-delà dans les années à venir puisque la commune sera reliée à celle voisine de Valdahon dans le cadre d’un projet soutenu par le Département du Doubs et la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs.