La Directrice générale du CHU de Besançon part en retraite

Chantal Carroger a quitté ses fonctions le 23 mai pour profiter d’une retraite méritée au terme d’une longue carrière au service de la santé des français.

233

Les 7 années passées à la tête du CHU de Besançon auront été marquées par ces deux dernières années et la gestion de la crise sanitaire. « Le CHU a tenu bon grâce à l’adaptabilité, la réactivité et la combativité des équipes » a souligné Chantal Carroger.

Ces 7 années ont été celles également d’une hausse de l’activité  et d’un niveau important des investissements. Chantal Carroger a dû aussi gérer les déménagements successifs du site de Saint-Jacques et participer à l’épineux problème de sa vente (toujours pas résolu).

Emmanuel Luigi, l’actuel directeur adjoint, assurera l’intérim jusqu’à la nomination d’une nouvelle direction générale au 1er janvier 2023.

Une vie professionnelle au service de l’hôpital public

Chantal Carroger, après une maîtrise de droit public et un diplôme de l’Ecole Nationale de Santé Publique en 1985, a mené toute sa carrière dans l’hôpital public. Du centre hospitalier de Thiers (Puy-de-Dôme) à celui d’Aurillac et de Decize dans la Nièvre, son parcours l’a mené à Tulle, à Reims puis à Rodez avant de rejoindre  le CHU de Nice. En 2015, elle est nommée directrice générale au CHU de Besançon où elle a terminé sa carrière.

Hebdo 25 souhaite une bonne et longue retraite active à celle qui a donné de nouvelles lettres de noblesse au Centre Hospitalier bisontin au long des 7 années passées au CHU Minjoz.

La Rédaction