Le Maire de Saône forme de nombreux vœux pour l’année 2024

Il y avait foule à l’Espace du Marais à Saône le 10 janvier. De quoi même porter ombrage à la cérémonie des vœux de Besançon la veille au soir.

309
Benoît Vuillemin, lors des vœux du Maire à la population de Saône le 10 janvier 2024 ©YQ
Proposer, convaincre, bâtir

C’est sur ce triptyque que Benoît Vuillemin, le Maire de Saône, a présenté ses vœux aux habitants de sa commune…et au-delà à toute la population de Grand Besançon Métropole !

« J’avais pris l’engagement de bâtir et de faire de Saône une petite ville dans un bassin de vie où il fait bon vivre…Nous pouvons être fiers que notre petite ville de Saône soit reconnue comme la 9ème ville de tout le département où il fait bon vivre ».

Benoît Vuillemin souligne l’importance de la collaboration avec Grand Besançon, en matière d’assainissement « nous avions beaucoup de retard et depuis quatre ans, je me bats pour proposer et convaincre et j’ai convaincu ». Le Maire de Saône rappelle également le lancement des travaux du futur pôle multimodal pour faire de Saône « le nœud et le point central de mobilité du premier plateau ». Benoît Vuillemin, et son association des liaisons transfrontalières, souhaite que Saône soit la porte d’entrée vers la Suisse. Ce pôle va nécessiter des travaux de grande ampleur à hauteur de 7 millions d’euros, portés par Grand Besançon.

Amélioration du stationnement, pistes cyclables, trottoirs, voiries  » j’ai donc le devoir d’avoir le courage de faire ces travaux et rattraper les 20 années de retard que nous avons… ».

Benoît Vuillemin a rendu hommage au dynamisme du tissu commercial de Saône, saluant le rôle sociétal des commerçants de proximité dans les petites villes périphériques « Je suis commerçant, fils et petit-fils de commerçants de Saône ».

Proche de la Macronie

Benoît Vuillemin est un proche d’Emmanuel Macron (il était présent à la visite d’Etat à Berne aux côtés du Président de la République). Le Maire de Saône prône auprès du nouveau Premier Ministre, la mise en place d’un « haut-commissariat au pouvoir d’achat et à la consommation » pour, dit-il,  » garantir le pouvoir d’achat, anticiper et comprendre les nouveaux mécanismes de consommation », un appel du pied pour intégrer le camp gouvernemental ? Au-delà de l’ambition légitime du Maire de Saône, il a certainement une connaissance de la vraie vie moins partagée dans les sphères parisiennes.

Avec Benoît Vuillemin, la politique nationale n’est jamais loin des vœux du Maire de Saône. Il souhaite « agir sur la simplification d’une organisation territoriale issue de Napoléon, totalement inadaptée à un pays connecté de 67 millions d’habitants ».

Ces vœux du Maire de Saône étaient l’occasion de démontrer ce qui a été fait en quatre années de mandat, ce qui reste à faire. Partisan d’une révolution agile pour transformer le pays, Benoît Vuillemin souhaite compter sur la confiance que les habitants de Saône lui ont accordée et lui accorderont dans les deux prochaines années.

Yves Quemeneur