Edito. Bouleversement ou continuité ?

399

Dans la tête des états-majors politiques et des candidats, la question essentielle est celle de la participation. Il y a au moins un motif partagé par tous : plus la participation est importante, plus elle permet d’engranger les « sous » qui vont permettre aux partis de vivre…et souvent de bien vivre  pendant cinq ans !

Pour les candidats dits « radicaux », une forte abstention est un mauvais indicateur, leurs électeurs potentiels étant ceux aussi qui se détournent le plus facilement des urnes. Et pour tous, aller chercher le vote des seniors est un impératif, la population âgée se déplace plus pour voter.

A quoi servent les parlementaires ? Députés et sénateurs ne représentent pas une circonscription ou un territoire. Ils sont des élus nationaux chargés de légiférer. Leur ancrage local n’est qu’un moyen de « sentir le terrain ». Et quand on parle de combines électorales avec les « parachutages », ce n’est que l’application simple de la constitution.

Enfin, le découpage (tripatouillage diront certains) des cinq circonscriptions du Doubs n’a pas varié depuis 1986. C’est à partir de cette date que la France compte 577 députés, dont cinq dans le département du Doubs et 12 dans toute la Franche-Comté.