Les bons gestes, les bons réflexes

Le CCAS, la Ville de Besançon et Grand Besançon Métropole se mobilisent aux côtés de la Banque Alimentaire pour sensibiliser la population en précarité, à l’impact de l’augmentation du coût de l’énergie.

200
Les mallettes de diagnostic énergétique sont mises à disposition des habitants sur demande auprès de Grand Besançon Métropole
Aller à la rencontre des habitants

Les trois collectivités vont aller à la rencontre des habitants qui fréquentent les distributions alimentaires et recueillir leurs témoignages tout au long de l’été.

La campagne d’information permettra d’évaluer l’impact de l’augmentation du coût de l’énergie dans le budget des ménages et leur permettre de mieux comprendre les factures de gaz et/ou d’électricité. Les habitants pouvant être concernés par les aides et soutiens financiers mobilisables contre la précarité énergétique trouveront dans ces rencontres les solutions adaptées à leur situation. Les antennes sociales de quartier proposeront ainsi un questionnaire sur le mode de logement et les consommations d’énergie.

Diagnostic sociotechnique

La Direction de la maîtrise de l’énergie pourra aussi proposer l’intervention à domicile d’un technicien pour réaliser un diagnostic et conseiller les ménages sur les usages et les comportements, voire de fournir des petits équipements pour améliorer le confort tout en réduisant les consommations.

Permanences dans les quartiers

Le 1er, 2 et 3 août de 13h30 à 16h30 devant la distribution alimentaire de la Croix-Rouge, 2 rue de Cologne pour les habitants de Planoise

Le 4 et le 10 août de 13h à 16h devant la distribution alimentaire de la Croix-Rouge, 2 avenue Gaulard pour le quartier Centre-Boucle

Le 8 et le 11 août de 13h à 16h aux Restaurants du cœur, 1 rue Belin pour les bénéficiaires de la campagne été des Restos, pour les secteurs Ouest de Besançon.

Le 9 et le 12 août de 10h30 à 15h au restaurant du cœur de Chalezeule pour les bénéficiaires de la campagne été des Restos, pour les secteurs Est de Besançon, rue de Vesoul, Centre-ville et Clairs Soleils.

La prochaine saison froide risque bien de poser des problèmes budgétaires dans de nombreux ménages. L’initiative du CCAS, de la Ville de Besançon et de GBM devrait trouver un bon écho auprès des foyers les plus précaires.

Yves Quemeneur