Nouveaux lieux culturels à Besançon

Le vote du budget primitif 2024 de la Ville de Besançon a été l’occasion d’ajouter quelques millions d’euros à un "budget robuste et souverain localement" selon les termes d’Anthony Poulin, l’adjoint aux finances d’Anne Vignot.

217
Mise aux normes et sécurité pour la Grande Halle des Prés de Vaux pour permettre de mieux accueillir les événements sportifs et culturels qui se déroulent sur place ©YQ

Une demande croissante de lieux d’exposition ou d’évènements festifs, sociaux et culturels a été identifiée à l’occasion des « Assises de la culture » en novembre 2022. Devant ce constat, la Maire de Besançon a décidé d’engager des travaux conséquents dans deux lieux emblématiques de Besançon.

La Grande Halle aux Prés de Vaux

Située dans le quartier en reconversion intégrant la Rodia et le parc de la Rhodiaceta, la Grande Halle se veut l’image d’une architecture « post-industrielle » chère à la Maire de Besançon. Elle sera dédiée à la culture, aux sports, à la vie associative et viendra conforter des évènements existants actuellement comme l’accueil du festival Détonation ou la logistique du Trail des Forts, et permettre l’éclosion de nouvelles activités.

Il s’agit de conserver la configuration « industrielle » du lieu. Les travaux prévus pour un montant de 1,8 million d’euros concernent la mise aux normes et notamment les éléments de sécurité. Un lieu atypique pour un budget atypique également !

Le Hangar aux manœuvres
Le Hangar aux manœuvres situé à la Citadelle de Besançon va être totalement restauré et repensé pour accueillir des événements, expositions, congrès…voire mariage ©YQ

Il a été construit en 1882 pour y apprendre le maniement du canon, à l’abri des intempéries. Il abritait également des pièces d’artillerie.

Situé derrière le Front Saint Etienne, le Hangar aux manœuvres est facilement accessible. Le bâtiment de 550 m², a une capacité d’accueil de 300 personnes au maximum. Le but des travaux va consister à le doter de toutes les fonctionnalités modernes pour accueillir jusqu’à 1 000 personnes en configuration debout, d’assurer son isolation thermique. Il sera ainsi opérationnel toute l’année pour des réceptions, des manifestations événementielles, des spectacles ou des expositions temporaires.

Le chantier d’un coût de l’ordre de 3 millions d’euros, débutera à la fin 2024 pour une livraison au 1er trimestre 2026.

Yves Quemeneur