Promouvoir l’éducation citoyenne et les valeurs de la République

Nathalie Albert-Moretti, Rectrice de l’Académie de Besançon et Anne Vignot, Maire de Besançon, ont signé le 25 mars dernier une convention renforçant les liens entre l’Académie et le Musée de la Résistance et de la Déportation

430
Nathalie Albert-Moretti Rectrice de l'Académie de Besançon et Anne Vignot Maire de Besançon ont signé le 25 mars une convention renforçant l'action pédagogique du Musée de la Résistance et de la Déportation en direction des élèves de Franche-Comté ©YQ
Un partenariat qui date de 1973

C’est Denise Lorach, à l’initiative de la création du musée de la Résistance, qui a souhaité impliquer l’Education Nationale dans la connaissance de l’histoire de la Seconde guerre mondiale auprès des élèves. Dans les années 70, l’Académie de Besançon a mis à la disposition du Musée de la Résistance et de la Déportation, des professeurs d’Histoire-Géographie qui travaillent en collaboration avec le Musée sur le parcours pédagogique pour une meilleure compréhension de l’histoire de cette période dramatique.

Une convention qui renforce les liens avec le musée de la résistance

Nathalie Albert-Moretti l’a rappelé « en signant cette convention, on confirme ce qui se réalise ici depuis 50 ans, ces liens majeurs pour l’activité du musée et pour l’éducation des élèves de Franche-Comté »

Un devoir de mémoire

Anne Vignot a confirmé que « ce partenariat est un engagement fort en faveur du devoir de mémoire et pour la lutte contre toutes les formes de haine », un message important porté par la Maire de Besançon dans cette période troublée.

L’Histoire est un sujet fondamental pour les élèves qui découvrent dans ce lieu de mémoire les éléments du « réarmement civique ». Le partenariat s’inscrit enfin dans la volonté de Denise Lorach de continuer à transmettre « ne pas témoigner serait trahir ».

Yves Quemeneur