À Rennes-sur-Loue, un nouveau pont sur le chemin des Gabelous

Il a fallu de la ténacité à Thierry Maire du Poset, le premier édile de la petite commune du bord de la Loue pour imposer la reconstruction d’un pont en pierre datant de 1862

811
Datant de 1862, le pont en pierre enjambe la Loue à Rennes s/Loue ©YQ
Profiter d’un Pont pour inaugurer le pont

L’inauguration a eu lieu le samedi 20 mai en plein milieu du Pont de l’Ascension.

La commune de 100 âmes n’avait jamais connu pareille affluence de personnalités : Jean-François Longeot Sénateur du Doubs, la vice-présidente de la région BFC, Laurent Croizier Député du Doubs, Jean-François Colombet Préfet du Doubs, Thierry Maire du Poset Maire de Rennes s/Loue, Christine Bouquin Présidente du Département du Doubs, Annick Jacquemet Sénatrice du Doubs et Béatrix Loizon vice-présidente du département ©YQ

Le village d’une centaine d’habitants marque la frontière entre le Jura et le Doubs. Cet ancien village fortifié est aussi au confluent entre la Furieuse et la Loue. Situé sur l’ancienne voie romaine qui menait de Salins à Besançon, le village est sur le chemin des Gabelous, le long du saumoduc qui transportait la saumure de Salins-les-Bains jusqu’à la Saline Royale d’Arc-et-Senans.

Le pont, initialement construit en bois en 1319, servait d’octroi et de point de contrôle pour les gabelous, ces douaniers du sel qui surveillaient les 21 km de la canalisation en bois.

Rennes s/Loue est située sur deux bras de la rivière, le passage est assuré par le pont historique en pierre datant de 1862 et par un second pont de style Eiffel ajouté en 1890. Ces deux ponts assurent la liaison entre le village et les pâturages et forêts d’une commune qui couvre 700 hectares de terre agricole en appellation Comté.

Un budget de 212 000€ pour la rénovation du premier pont

« Ce n’était pas gagné » a rappelé Jean-François Colombet, venu inaugurer le pont. « A la préfecture du Doubs, chaque agent a entendu parler du pont de Rennes s/Loue » a-t-il poursuivi, rendant ainsi hommage à Thierry Maire du Poset. Le Maire du petit village a dû batailler ferme avant de boucler un tour de table qui réunit l’Etat, le Département du Doubs, la Région et la Fondation du Patrimoine.

Jean-François Colombet a, à cette occasion, « souligné l’importance des maires dans les zones rurales. Ce sont eux qui savent ce qui est bon pour leur commune ».

La journée du 20 mai était aussi l’occasion pour le maire, d’inaugurer l’ancienne cour d’école pour en faire un lieu de convivialité et de partage au centre du village. Un budget de 127 000€ pris en charge à hauteur de 86 000€ par la Région Bourgogne Franche-Comté dans le cadre du programme ENVI (Espace Nouveau Village Innovant).

Thierry Maire du Poset a profité de la présence du Préfet, de la Présidente du département, de la Région et des parlementaires pour évoquer le financement de la rénovation du second pont, l’enfouissement des réseaux électriques et la construction indispensable d’un passage piéton sous la Nationale 83. Celui qui est aussi conseiller départemental du canton de Saint-Vit ne craint pas de trouver les financements nécessaires à l’amélioration de son village « Il n’y a pas de petits villages dans le Doubs, en Franche-Comté ou en France, il n’y a que des villages qui font la richesse de notre pays » a conclu Christine Bouquin, la Présidente du Département du Doubs.

Yves Quemeneur