Rubrique. Comme un lundi : Hors jeu

146

Alors que la météo a battu des records de précipitations sur les 100 dernières années, que l’Europe va se reconstruire si j’ai bien compris, voici l’Euro de football, un sujet plus léger et plus populaire que les Européennes, avec plus de téléspectateurs devant leur téléviseur que devant les urnes, m’a dit ma voisine en me faisant un petit pont, de l’Europe, l’autre jour, alors que nous étions en train de faire des courses en Allemagne, un grand d’Europe déjà aux couleurs de la compétition de foot qu’il va accueillir avec la chaleur qu’on lui connaît.

Ma voisine n’a pas tardé à me dire la même chose qu’à chaque fois que nous parlons football, elle n’a toujours pas compris la règle du hors-jeu ! J’ai répondu que c’était un peu comme la plupart des politiques, ils pensent que leur mauvaise foi implacable leur permettra de passer devant tout le monde, mais ils sont hors jeu, le peuple les siffle, j’ai dit avec un petit air de supériorité.

Elle a planté ses yeux dans les miens, comme dans les meilleurs romans feel good, le crépuscule était tombé, et elle a balancé : T’es un peu comme l’Europe toi, vraiment pas un homme déconstruit ! J’ai accusé le coup. D’autant plus que je suis fan de foot féminin, du Racing Club de Strasbourg et de ses joueuses championnes de D2, que je préfère voir jouer les filles que les garçons qui, à part quelques grandes équipes sur quelques matchs, proposent un jeu d’un ennui aussi mortel qu’un débat après Européennes, si j’avais imaginé que j’écrirais ça un jour… Ce n’est pas la première fois que ma voisine me rappelle que je ne suis pas déconstruit, et cette rubrique le prouve, m’a-t-elle rappelé. Oui, moi qui pensais être un homme moderne, avec des pensées ouvertes sur le monde d’aujourd’hui, le rôle du père, la place et les salaires des femmes, etc., moi qui étais persuadé d’être un féministe solidaire type Simone Veil tendance Taylor Swift, je suis hors-jeu.

Je vais essayer de me rattraper aux yeux de ma voisine, mais j’aimerais bien que les murs qui nous séparent ne soient plus seulement ceux de nos appartements, j’aimerais voir l’Euro avec elle, et je suis prêt à expliquer la règle du hors-jeu à chaque match.

Par Éric Genetet