Haut-Doubs. Le Russey repense les mobilités au cœur de la ville

Pas toujours facile pour une commune de concilier la circulation de tous les usagers de l’espace public. Au Russey, en concertation avec les habitants, les élus y travaillent.

156
Ce carrefour sera modifié dans les mois à venir.

La circulation dans le centre-bourg n’est pas toujours aisée, notamment en fin de journée à l’heure de la sortie du travail et notamment quand bon nombre de frontaliers reviennent de Suisse. « A ce moment-là se conjuguent la circulation sur la RD 437 qui cumule 9000 véhicules par jour et celle des RD 414 et 242 avec des automobilistes qui cherchent à rejoindre l’axe principal, le tout créant des difficultés au carrefour de ces trois routes » explique Manuela Rambaud, maire du Russey.

La situation des conducteurs de voitures, camions ou motos n’est pas la seule à l’inquiéter. « Les piétons et cyclistes ne sont pas en sécurité à cet endroit-là, il convient donc de trouver une solution qui convienne à tous ». L’idée est à la fois de fluidifier le trafic aux heures de pointe et de sécuriser l’ensemble des usagers de la voie publique. Des comptages vont avoir lieu pour connaitre l’état exact du trafic sur chacune des voies. « Nous avons déjà sollicité l’avis de la population par le biais d’une consultation publique. L’une des suggestions est de mettre en place un giratoire et de créer des espaces pour les piétons » poursuit l’élue. Après une étude de faisabilité, l’aménagement qui sera finalement retenu devra conjuguer l’amélioration de la situation de tous les usagers « sans dogmatisme ou idée préconçue, nous retiendrons la meilleure solution ».