Haut-Doubs. Charlotte Sarron, photographe animalière

Présente pour sa toute première exposition photo au festival "De Maiche avec la Nature", la jeune autodidacte toujours avide d’apprendre ne manque ni de talent ni de projets.

803
La jeune photographe effectue régulièrement des repérages accompagnée de son chien.

Originaire de Maiche, Charlotte Sarron vit aujourd’hui dans un village du plateau, Indevillers, jamais loin de la nature qu’elle aime tant.
« Je me suis mise à la photographie il y a trois ans après avoir lu le livre de Séverin Rochet Si la nature m’était Comté ».
Un déclic pour la jeune fille qui déjà aimait les animaux, les promenades à travers champs et forêts…et prenait déjà quelques photos au hasard de ses balades. A partir de ce moment-là, elle va développer ce qui est aujourd’hui une véritable passion. « Je me suis rapidement focalisé sur un animal que j’adore, le renard » explique-t-elle.
Suivi des traces, recherches d’indices, affûts, elle passe beaucoup de temps à préparer ses sorties avec désormais un matériel digne des professionnels. « J’aime beaucoup de retrouver seule dans la nature où règne une ambiance particulière. Je ressens une vraie connexion avec mon environnement, ce sont des moments privilégiés ».
Au fil des années, la passion n’a fait que croitre et, toujours fidèle aux renards, Charlotte n’hésite pas non plus à dégainer lorsqu’elle croise chevreuils, blaireaux et autres animaux sauvages de nos campagnes.
« Mes plus belles rencontres restent quand même celles avec les renardeaux » confie-t-elle.
Dans quelques jours, afin de se perfectionner techniquement, elle fera une parenthèse dans sa vie professionnelle et ne manque ni d’idées ni de projets pour de futurs projets photographiques : « Pourquoi pas déposer un dossier de demande de bourse Iris via le magazine Nature Sauvage afin de réaliser un documentaire…»