Haut-Doubs. Les vœux des conscrits à Levier

La fin de la conscription n’a pas mis fin à la tradition dans le Haut-Doubs où chaque début d’année est marqué par le passage toujours très apprécié des conscrits.

215
La tradition a une fois encore été respectée.

Pour affronter le rituel officiel organisé depuis la Révolution Française du tirage au sort des futurs soldats au chef-lieu de canton, rien de tel que la force du groupe. Alors tous les jeunes garçons de la même classe d’âge se rendaient sur place en cortège dans une ambiance qui, bien que festive, cachait mal le stress des uns et des autres. Drapeaux, chapeaux et rubans étaient de sortie pour ce rendez-vous qui se terminait par un retour au village en défilant bruyamment dans les rues, au son des clairons et des tambours, passant de maison en maison en quête de nourriture et de quelques bonnes bouteilles destinées à un grand banquet. Le service militaire a disparu…pas cette tradition.

« On s’est réunis plusieurs fois cette année pour nous organiser entre jeunes de 17,18 et 19 ans » explique Marius Girard qui avec une douzaine de camarades de Levier a « fait les conscrits » à l’occasion du Nouvel An. « Avec une énorme pensée pour notre ami Tino qui nous a quittés le 7 octobre dernier » tient-il à souligner.

Charrette, décorations, tee-shirts, chapeaux et cocardes, la panoplie a été respectée pour que la population ne puisse pas les manquer. Les habitants pourront aussi les croiser lors de la cérémonie des veux du maire et certains les accueilleront même à leur table dans les semaines à venir pour un moment convivial. Des invitations qui ne se refusent pas. « Ensuite, dans l’année, les plus anciens des conscrits passeront la main à des plus jeunes qui à leur tour perpétueront la tradition ».