Haut-Doubs. Une plateforme d’échanges entre pros des Portes du Haut-Doubs et du Val de Morteau

Comme les particuliers, les entreprises vont parfois chercher bien loin des matériaux, compétences ou moyens qui se trouvent pourtant à proximité. Encore faut-il le savoir. Ce sera désormais le cas.

318
La plateforme numérique est simple d'accès pour les utilisateurs.

Lancé en 2020, le Programme Synergies Inter-entreprises a déjà permis de rassembler entreprises et institutions des Portes du Haut-Doubs et du Val de Morteau pour mettre en place la Bourse aux matériaux. « L’idée est de co-construire des solutions collectives contribuant à un développement économe en ressources » explique Claude Gindre, Président de Préval. Le dispositif est piloté conjointement par les deux communautés de communes et Préval Haut-Doubs avec l’appui de la Chambre de Commerce et d’Industrie, de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, ainsi que le soutien de l’ADEME et de la Région Bourgogne Franche-Comté. « Nous lançons désormais dans le même état d’esprit une plateforme d’échange de ressources pour les professionnels de ces deux territoires ». L’idée est simple et pourrait se résumer en une question : et si les entreprises voisines étaient la solution ? « L’outil numérique mis en place, gratuit pour les entreprises à qui il est réservé, va leur permettre de diffuser des annonces ou d’y répondre ». Achat-vente, location, mise à disposition, prêt, don, mutualisation, solutions collaboratives…cet espace de rencontre vise à créer des liens, de faire savoir les besoins aux autres et d’accompagner les entreprises dans leurs échanges. « Par exemple, ce qui représente un rebut pour une entreprise peut devenir une ressource pour une autre. Le besoin ponctuel de main d’œuvre chez l’un peut rendre service à un autre professionnel qui en aura moins besoin à ce moment-là. Des machines ou véhicules peuvent être loués ou vendus entre eux…». Du 100% pro et 100% local qui va être lancé après une première réunion mi-novembre, pour un déploiement complet sur les deux territoires concernés en février 2023.