Les filles du Palente Besançon Handball roulent sur la Nationale 1

Les filles du PBHB se sont imposées une nouvelle fois ce samedi 2 avril face à Yutz (31-26). Une 21e victoire en autant de rencontres. Un pas de plus vers l'objectif annoncé depuis deux ans : s'installer durablement en D2.

227
Lors de la réception de Yutz au gymnase des Orchamps, le PBHB a enregistré sa 21e victoire en autant de matchs.

C’est un rouleau compresseur en marche depuis deux ans, stoppé par une pandémie qui n’a fait que retarder l’objectif final : hisser le PBHB en D2. Ce mois d’avril est déterminant pour les filles emmenées par Stéphane Delerce et Cheick Seck. Après 20 victoires en 20 rencontres, l’accession à la deuxième division française se rapproche à grand pas. Une 21e et 22e victoire contre Yutz puis Metz permettrait au PBHB d’avoir un pied et quatre orteils à l’étage supérieur.

Un écart maintenu dès les premières minutes

La première rencontre se déroule ce samedi 2 avril au gymnase des Orchamps. Un peu serré pour la centaine de spectateurs présents. Sur le terrain, les handballeuses ne sont pas déstabilisées par ce changement d’adresse. « C’est important de joueur chez nous, pour garder cette proximité avec les gens qui sont la depuis le début. Nous avons tout mis en oeuvre pour jouer la montée depuis deux ans, c’est beau de voir que nous y parvenons, la série de victoire est un objectif supplémentaire qui permet de concernées les filles jusqu’au bout. », explique Stéphane Delerce, l’entraîneur. Très vite, les bisontines creusent l’écart emmenées par l’irrésistible Ivana Filipovic, encore auteure de 12 buts (8/8 au jet de sept mètres). A la mi-temps le PBHB mène 17-12.

« Ça sent bon »

L’écart se maintient en seconde période, le PBHB remplit sa première partie de contrat, avec une victoire 31-26. « Bien sur que nous aurions signé tout de suite pour 21 victoires d’affilées. Nous avons taillé avec le président une équipe pour performer en D2. L’absence de défaites n’était seulement que l’objectif « ultime ». Je suis surpris de l’agrégation des filles, ça se passe super bien la dynamique se ressent. On sent qu’elles veulent maintenir cette invincibilité, pour la confiance. A Metz, c’est déjà une finale, elles sont juste derrière nous. On a essayé de démystifier cette 21e victoire pour vraiment rester focus sur l’objectif final. Si on gagne cette prochaine rencontre, ça sent bon. », admet Stéphane Delerce.

Pour monter, il faut regarder chez les voisins 

Cela peut paraître fou mais même en gagnant tous ces matchs depuis le début de saison, le Palente Besançon Handball n’est pas encore sur de monter. « Il y a quatre poule de Nationale 1 et seulement trois montées. Les deux meilleures équipes montent automatiquement tandis que la troisième et quatrième s’affronteront en play-off aller et retour. », explique le président du club, Patrick Verdier. A l’heure actuelle le PBHB est toutefois leader du classement des quatre poules.

Pourtant un faux pas pourrait remettre en cause cette belle saison : dans les autres poules après 21 rencontres, Lille compte 20 victoires et un nul tandis que Pessac et Le Pouzin ont aussi 20 victoires et seulement une défaite. L’invincibilité est donc plus qu’une cerise sur le gâteau. Il reste cinq matchs aux bisontines  » avec un beau gala lors de la dernière rencontre à domicile le 8 mai. », annonce Patrick Verdier.

La prochaine rencontre à domicile aura lieu le 17 avril face à Serris Val Europe.

Martin Saussard