Haut-Doubs. Pays de Maîche. Des pièges photos pour le suivi des espèces sauvages

Depuis longtemps attaché à la nature dont il est un observateur attentif, Thierry Morel piège les animaux. En photo et en vidéo uniquement pour mieux les comprendre et suivre l’évolution des différentes espèces.

322
Thierry Morel est un observateur passionné.

« J’ai installé un piège photo et vidéo dans un lieu précise en forêt sur le plateau de Maîche il y a deux ans et je ne l’ai jamais déplacé » explique-t-il. Après avoir relevé la carte présente dans l’appareil, il peut ainsi découvrir un véritable ballet animalier : chevreuils, sangliers, blaireaux, chats sauvages, oiseaux, écureuils, renards, chamois, lièvres, un cerf également…mais aussi des lynx ! « Pour ces derniers, les observations me permettent de communiquer des informations au réseau loup lynx » poursuit le naturaliste amateur qui a déjà eu de belles surprises comme les naissances de 2019 et 2020. Il a aussi pu assister à une rencontre insolite entre le majestueux félin et un blaireau. Etonnement d’abord puis indifférence ensuite entre les deux occupants de cette forêt que Thierry Morel souhaite protéger en ne divulguant pas le lieu d’une part et en limitant ses passages sur place. Il invite d’ailleurs tous les installateurs de tels dispositifs à en faire autant et à choisir des lieux où rien n’est implanté pour affiner les connaissances plutôt que de tout concentrer là où un appareil est déjà présent.

Par ailleurs président de l’association des Gazouillis du Plateau, il prépare activement la Fête de la Nature qui se déroulera à Maîche le 21 mai. « Nous relancerons les actions entreprises avant la crise sanitaire, par exemple la construction et l’installation de nichoirs et de mangeoires ». D’ici là, avec les autres bénévoles, il poursuit les comptages hivernaux du côté de Biaufond. « C’est ouvert à tous ceux qui veulent découvrir le monde de l’ornithologie » précise-t-il. Dans ce même état d’esprit, un club « jeunes » verra d’ailleurs le jour au sein des Gazouillis. Une réunion d’information à ce sujet est prévue le 4 mars à la salle de l’Union à Maîche.