Haut-Doubs. Un week-end commémoratif et patriotique à Loray

Construit en 1923, le monument aux morts de la commune a dû être rénové et, plutôt qu’une simple inauguration, il va être au centre d’un week-end particulier les 7 et 8 mai. Pour ne jamais oublier.

82
Le monument a été inauguré dans la ferveur en 1923.

« A notre époque, la reconnaissance due aux français Morts pour la France a tendance à s’étioler. On le voit avec le nombre de personnes de plus en plus réduit lors des commémorations » constate Claude Roussel, maire de Loray. « Il faut pourtant continuer à rendre hommage à ceux qui se sont battus pour défendre notre liberté ».

La rénovation du Monument aux Morts va donc être l’occasion de mettre en avant notamment les poilus tombés au champ d’honneur en 14-18 et de 39-45. « Julie Journot, une habitante de Vercel passionnée d’histoire a effectué un important travail de recherche sur ces soldats en relation avec les écoliers de la commune » explique l’élu qui précise que deux frises ont été réalisées pour retracer les grandes étapes des deux guerres mondiales. « Elle a par ailleurs retrouvé des documents qui seront exposés à la mairie durant les deux jours et donnera une conférence le dimanche à 16h à l’église ». Autre exposition, celle de l’association Mémoire de nos Pères avec des tenues et objets qui seront visibles dans la salle de la cure. Une autre association, Alsace 45, complètera ce tableau historique en présentant ses véhicules et une reconstitution des événements de l’époque. Ces expositions sont ouvertes au public le samedi 7 et dimanche 8 de 10h à 18h. A noter d’un concert sera donné par les voix du Dessoubre en l’église de Loray le samedi 7 mai à 17h.

Au cœur de ces deux journées particulières, les enfants pourront participer à un jeu de piste à travers le village, en passant par les expositions. On retrouvera les jeunes le dimanche matin au Monument au Morts à 11h30 pour entonner la Marseillaise à l’occasion de la commémoration de l’armistice du 8 mai 1945. « C’est important de nous souvenir que la liberté est précieuse et pas définitivement acquise…les événements à l’Est de l’Europe sont là pour nous le rappeler ».