Assemblée départementale du Doubs du 28 mars 2022

Nouveaux contrats P@C 2022-2028, aide exceptionnelle pour les réfugiés ukrainiens et évolution numérique dans les pratiques sportives, la commission permanente du conseil départemental a voté près de 3,8 millions d’euros en faveur du territoire et de ses habitants.

166
séance du 28 mars 2022 au conseil départemental du Doubs - photo d'illustration ©YQ

Christine Bouquin a ouvert la séance par un hommage appuyé à Louis Cuenin, récemment décédé qui a siégé 19 ans au conseil général du Doubs. Pour la présidente du département, cette séance doit également porter sur la situation de l’Ukraine « le département prend toute sa part dans l’accueil des déplacés ».

Christine Bouquin a profité des propos liminaires pour saluer la réussite du « 1er salon des recruteurs » qui s’est tenu à Micropolis le 22 mars. Plus de 1000 offres d’emplois déposées et 2 500 visiteurs sur la journée, c’était plus du double du nombre de personnes attendues. Les entreprises présentes tablent sur 200 à 300 embauches réelles à la suite du salon. « Nous avons effectué un beau retour sur la scène de l’emploi… en permettant aux bénéficiaires du RSA un retour à l’emploi ».

100 000€ d’aide d’urgence humanitaire pour le peuple ukrainien

Face à l’urgence humanitaire, les élus départementaux ont voté à l’unanimité la mobilisation de 100 000€ pour porter secours et assistance aux civils ukrainiens. Une enveloppe de 50 000€ est affectée à la Croix-Rouge française pour l’aide aux associations humanitaires dans les missions de soutien aux populations victimes des combats. Une seconde enveloppe de 50 000€ est fléchée vers le fonds d’action extérieure des collectivités territoriales pour fédérer les initiatives et l’élan de solidarité dans tous les territoires. Le Doubs va donc y contribuer.

Les nouveaux contrats P@C sur la période 2022-2028

Le département du Doubs avait mis en place en 2018 à l’échelle de chaque commune et intercommunalité la contractualisation d’actions concertées sur la période 2018-2022. La réussite de ces partenariats avec le bloc communal nécessite une nouvelle contractualisation jusqu’en 2028 pour accompagner les communes dans leur équipement et leur attractivité. Les nouveaux contrats P@C mettent en avant l’efficacité dans les actions de proximité, des démarches souples basées sur la confiance entre le département et les élus locaux. Sur la nouvelle période, la département va mobiliser 92 millions d’euros.

Numériser toutes les activités de plein air dans le Doubs

Dans le volet tourisme de C@P25, le département avait mis l’accent sur l’offre de randonnées pédestres, en parallèle au schéma cyclable. Le département du Doubs va encore renforcer les parcours de randonnées pédestres grâce à une solution numérique de valorisation des itinéraires et des activités de pleine nature. Le but de cette action est de dynamiser la fréquentation des sites de randonnées, fidéliser les pratiquants, en particulier d’origine locale et renforcer la mise en réseau et une meilleure signalétique.

Bien qu’il ne s’agisse pas de la compétence du conseil départemental comme l’a précisé Béatrix Loizon, la vice-présidente en charge du tourisme, on peut regretter que la couverture mobile prive certains territoires d’un accès à la 4G, comme par exemple sur l’itinéraire de la vallée de la Brème (sentiers du pays de Courbet).

La transition climatique au cœur des stations de moyenne montagne

Poursuivant l’évolution de l’offre touristique sur Métabief et le site de Chaux-Neuve, le conseil départemental a voté le versement de 2,620 millions d’euros en 2022 (dans le cadre du programme 2021-2025) pour l’aménagement d’une luge « 4 saisons » à Métabief, l’amélioration des remontées mécaniques et les travaux de rénovation du télésiège de Troupézy.

Partage des installations sportives utilisées par les collégiens

37 collèges du département utilisent actuellement des équipements sportifs appartenant aux collectivités locales. Ces équipements vont devoir faire l’objet de travaux de rénovation, en particulier rénovation thermique. Les services du département ont également constaté que l’accès à ces équipements par les collégiens se fait de façon très hétérogène, notamment au plan financier. Le conseil départemental a donc voté une réévaluation du financement pour permettre une juste rémunération des équipements aux communes. Cette revalorisation va tripler l’effort financier du département.  Parallèlement, dans les communes nécessitant la construction ou la réhabilitation lourde d’équipements sportifs, le département participera au financement de travaux d’un montant supérieur à 300 000€.

3,8 millions d’euros en faveur du territoire et de ses habitants

En complément des décisions engageant le département pour plusieurs années, l’assemblée délibérante du 28 mars 2022 a voté 1,25M€ sur le volet culturel dont plus de 500 000€ pour accompagner 38 écoles de musique en 2022. Le département accompagne également les projets de création et de diffusion artistique sur l’ensemble de son territoire en venant au soutien de 55 acteurs culturels pour un montant de 172 000€ en 2022.

Plus de 655 000€ sont dédiés au sport et à l’éducation populaire, en particulier en subventions à 56 clubs amateurs de haut niveau pour les accompagner à évoluer dans le plus haut niveau de leurs disciplines. 217 000€ sont par ailleurs versés en 2022 à 39 comités départementaux sportifs.

La démarche « Partageons nos sports » a permis depuis 2019 de faire émerger les acteurs mobilisés pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap dans les pratiques sportives. Le programme se poursuit en 2022 dans le cadre de la préparation des Jeux Paralympiques de Paris 2024.

Enfin, la gestion et la préservation du patrimoine naturel du département ne sont pas oubliées.

En 2022, 233 000 euros y sont attribués dont plus de 173 000€ à la préservation des espaces naturels sensibles. Ces subventions seront versées à la Fédération départementale des chasseurs du Doubs, à la ligue de protection des oiseaux (LPO), au Conservatoire botanique national de Franche-Comté et à l’association Athenas.

L’assemblée départementale du 28 mars avait un air consensuel. Quelques abstentions…pour le principe…de la part de l’opposition ! Le département du Doubs agit pour ses habitants, loin des querelles partisanes de ces moments électoraux et c’est bien.

Yves Quemeneur