Grand Besançon. Montfaucon ne veut laisser passer aucune incivilité

À l’instar de toutes les communes, urbaines ou rurales, Montfaucon déplore son lot d’incivilités. Pas question pour le maire et le conseil municipal d’observer sans réagir.

79
Les pièges photos permettent de capter des attitudes insolites. et interdites.

« Les vols et dégradations sur les bâtiments publics sont pour nous les plus impactants économiquement, puisque si les coupables sont difficilement ou très peu identifiés, la franchise avec l’assurance laisse toujours au moins 1000€ à la charge de la collectivité », explique le maire Pierre Contoz.

L’atteinte à l’environnement est une autre forme d’absence de civisme de plus en plus fréquente. Dernier exemple en date il y a quelques jours à peine au belvédère : « Un promeneur m’a averti que des papiers de toutes sortes étaient répandus partout, y compris dans la falaise. Nous avons pu identifier les auteurs grâce à des documents nominatifs. J’ai rencontré l’un des deux, un habitant du village de 20 ans qui m’a dit qu’il ne savait pas où mettre ses déchets ! ». Le nettoyage sur la falaise va être compliqué. Il a été chiffré à 1 380 €. « J’ai envoyé la facture aux deux personnes en question et faute de paiement, dans les jours à venir, une plainte sera déposée », précise le maire.

Des moyens pour lutter contre l’incivilité 

Dans la trop longue liste des événements qui détériorent la vie de la commune, de ses élus et de ses habitants, Pierre Contoz évoque les comportements du quotidien qu’il est facile de corriger : stationnement sur les trottoirs, déjections canines ou encore l’attitude des adeptes de moto-cross sur les sentiers. « Certains d’entre eux dégradent les chemins et se permettent en plus de manquer de respect aux autres usagers de la nature. Je vais saisir le Préfet à ce sujet. » L’élu n’entend en effet pas baisser les bras, mais bien au contraire faire face à cette situation en travaillant étroitement avec les forces de l’ordre. Il entend aussi mettre en place des moyens comme par exemple des « pièges photos » disposés à divers endroits de Montfaucon. « Nous étudions en ce moment même la possibilité d’aller plus loin en dotant la commune d’un véritable système de vidéosurveillance. Nous consultons des collectivités déjà équipées avant de prendre notre décision finale », conclut le maire.