Le Mont d’Or en fête pour sa mise en vente !

Après une inauguration au sommet du Mont d'Or au cours du lever du soleil dimanche 10 septembre, les acteurs de la filière organisait une journée festive à La Longeville pour fêter le retour du célèbre vacherin du Haut-Doubs !

375
Photo DR

Les amoureux du célèbre vacherin attendent chaque année cette date avec impatience. Le 10 septembre, le Syndicat interprofessionnel du Mont d’Or organisait une grande journée festive pour le premier jour de vente et donc de consommation pour 2023 – 2024. Pour commencer, il fallait se lever tôt pour la belle opération « Un mont d’Or au Mont d’Or ». Comme son nom l’indique, l’office de tourisme du Haut-Doubs et le Syndicat ont donné rendez-vous aux producteurs et une vingtaine d’autres invités au sommet de la station touristique pour déguster les premiers vacherins de l’année, avec en prime une incroyable vue sur le lever du soleil, aux alentours de 7h. L’occasion d’échanger avec le président, Éric Février. « On est satisfait car on est sur un début de saison classique, contrairement à l’an passé où l’on a immédiatement senti un manque. Les conditions de production cette année sont bonnes, les sécheresses ont été finalement ponctuelles et globalement courtes, les réserves hydriques ont tenu avec des orages réguliers pour une pousse d’herbe rassurante. »

Les acteurs du Mont d’Or se sont ensuite donnés rendez-vous du côté de La Longeville où la chaleur n’a pas freiné le public venu en nombre pour célébrer l’ouverture de la saison et goûter aux premiers fromages cerclés. À plus de 900 m d’altitude, sur le lieu-dit « aux Courtots » qu’un défilé folklorique a marqué l’ouverture de la saison. Un rendez-vous au coeur de la nature, aux côtés des acteurs de la fabrication. Une image que chercher à développer la filière. Animé par l’association Armaillis et la confrérie du Mont d’Or, la commune a vu sa population doubler l’espace d’une journée. Petits et grands se sont ruer pour déguster les premiers Mont d’Or avec un simple morceau de pain ou pour le repas du midi. Un succès décompté : plus de 1000 repas ont été servis le midi. Les 400 producteurs laitiers démarrent la saison confiants mais restent tout de même prudents, car les épisodes de sécheresse sont de plus en plus nombreux. La filière Mont d’Or travaille à l’évolution du cahier des charges et prennent en compte le réchauffement climatique. Cette année, la question de l’inflation est aussi prise en compte : selon les acteurs de la filière, le prix devrait augmenter d’environ 5%. Une augmentation que les centaines de participants ce dimanche 10 septembre semblent prêts à payer. Fabriqué depuis le 17e siècle, le Mont d’Or a encore de beaux jours devant lui. Pour rappel, la vente se poursuite jusqu’au 10 mai. 

M.S & L.N